• Viadeo
  • LinkedIn Social Icon

SIRET: 821 347 374 00018

Une faille dans la sécurité d'un site sensible peut avoir de lourdes

conséquences, écologiques, économiques et/ou sur la santé publique.

Il est donc nécessaire de penser, dans le moindre détail, chaque étape

de la sécurisation  de son « infrastructure critique » afin

d'en garantir une protection optimale. 

Les erreurs à ne surtout pas commettre :

1/ Ne pas mettre suffisamment de moyens

Selon Marc Lientock, marketing manager à la division « intrusion » de Mondial, « la sécurisation d'un site sensible est souvent un processus long, fastidieux et coûteux mais ne pas prendre le temps nécessaire et/ou pas avec les bonnes personnes, constitue un danger à terme ».

 

2/ Considérer le matériel comme une finalité

Jean-Loup Périnel, directeur de la société de conseil Epsilon Consultants insiste sur la nécessaire réflexion en amont et sur le fait que « cette réflexion ne doit pas porter uniquement sur le moyen matériel, qui est un outil et seulement un outil. L'humain et l'organisation doivent faire partie du plan ».

 

3/ Privilégier la technologie plutôt que la fonctionnalité et le système

« La qualité du produit est importante mais la technologie doit être au service des besoins », rappelle Fabien Haubert, responsable des ventes pour le Moyen-Orient et l'Afrique, chez Optelecom-NKF. « Le danger est alors de croire que le système dans son ensemble n'est qu' une addition de produits. »

 

4/ Ne prendre en compte que le rapport qualité-prix à court terme

« Lorsqu'il s'agit de système de protection de sites sensibles, il est important de prendre en compte le TCO (Total Cost of Ownership), explique Fabien Haubert. Le véritable coût du système se mesure, en effet, à plus long terme, en prenant en compte les dépenses de maintenance, de mise à jour, de remplacement, etc. » Le mauvais raisonnement serait donc de privilégier une solution qui paraît moins cher sur le moment, mais s'avère coûteuse à plus ou moins long terme…

 

5/ Considérer ces systèmes de sécurité comme des systèmes classiques reproductibles

 « Chaque site sensible est unique, prévient Fabien Haubert. Il y a des fondamentaux mais toute la réflexion doit être reprise à zéro. Le copier-coller ne doit pas exister dans ces cas-là ! »